OptiNutrition – Vers une assiette saine et durable

Sayari, en coopération avec Gingko21,  lance le projet OptiNutrition.

L’objectif est de développer un outil à destination de la restauration, de la distribution et de la transformation alimentaire. Il  permet d’optimiser les menus, les recettes et les procédés en fonctions de critères croisés liant nutrition, environnement et contraintes économiques, tout en s’éloignant le moins possible des habitudes des consommateurs.

L’outil sera adapté au contexte spécifiquement français, en utilisant les données les plus récentes en terme environnemental (ADEME), économique (INSEE), de besoins nutritionnels (PNNS) , ainsi que les régimes alimentaires actuels, issus de INCA 3 et de CIQUAL.

A destination de la restauration, de la distribution et de la transformation alimentaire, l’outil permettra d’orienter la prise de décision, et pourra répondre par exemple aux questions suivantes :

  • Comment anticiper les évolutions des prochaines années vers une alimentation de qualité, accessible, saine et durable ?
  • Comment définir et améliorer le positionnement stratégique de produits dans l’alimentation de demain ?
  • Comment développer des guides alimentaires respectant le cadre du PNNS ?
  • Comment composer des menus qui prennent soin à la fois des hommes et de la planète ?
  • Comment développer les recettes de demain, savoureuses, saines et durables ?

Energies renouvelables – un bilan environnemental favorable malgré un besoin accru en ressources minérales

Les énergies renouvelables sont-elles vraiment durables ? Une étude internationale de l’ International Resource Panel (IRP) a décortiqué leurs impacts pour différents indicateurs environnementaux sur l’ensemble de leur cycle de vie, de l’extraction des matériaux et combustibles, la construction des centrales, leur exploitation, et leur fin de vie. 

Elles apparaissent meilleures pour le changement climatique … dans la plupart des cas.

Elles sont également plus favorables pour la santé humaine et les écosystèmes, mais elles entraînent une augmentation des besoins en ressources non renouvelables (cuivre, fer …) …

Les scénarios projetés évaluent la durabilité de ces besoins. Plus d’infos dans cet article.  Voir aussi les deux rapports de l’IRP (en anglais) sur le sujet.  

Actualité RSE et pensée cycle de vie

L’actualité française récente fait apparaître deux éléments importants dans le domaine de la RSE: la transposition en droit français de la directive européenne du 22 octobre 2014 relative à la publication d’informations non financières, et la publication d’une enquête récente du C3D (collège des directeurs du développement durable) sur l’ « Integrated Thinking ».

Image result for photo chemin

La nouvelle réglementation sur la publication de performance extra-financière affirme clairement une approche par la « matérialité » et la recherche de plus de pertinence et d’utilité pour les entreprises et leurs parties prenantes. Il ne s’agit plus désormais de renseigner une liste précise d’informations RSE préétablies et identiques pour toutes les sociétés mais d’une déclaration, plus proactive et sur-mesure, présentant : le modèle d’affaires, les principaux risques sur les grandes thématiques non financières, les politiques et diligences mises en oeuvre et les indicateurs clés de performance.

Pour répondre à ces besoins, l’enquête du C3D montre que de plus en plus d’entreprises font appel à l’Integrated Thinking et à l’élaboration d’un rapport intégré, transversal, qui permet de cartographier et d’apporter une vision a 360 degrés des enjeux stratégiques, reliant performance financière et performance extra-financière.

L’approche en cycle de vie a un rôle central à jouer.  L'”Integrated Thinking” est son essence même, car elle a été conçue pour permettre une évaluation holistique des impacts sur toute la chaine de valeur, en évitant les transferts  (entre étapes du cycle de vie, zones géographiques et types de polluants par exemple) et en identifiant les “hotspots”, liés eux-mêmes à la “matérialité”.

Ainsi, elle devient un des principes clefs pour concevoir et mettre en œuvre une approche de responsabilité sociale et sociétale globale, et permettre une démarche adaptée aux nouveaux enjeux de la RSE.

Pour en savoir plus:

– transposition en droit français de la directive européenne du 22 octobre 2014 : http://www.medef.com/fr/communique-de-presse/article/reporting-extra-financier-le-medef-publie-un-guide-pour-comprendre-les-nouvelles-obligations

 

– enquête C3D : http://www.cddd.fr/rapport-integre-incarnation-catalyseur-integrated-thinking/